Fixer des bons moments en impliquant sa créativité

Renforcer les sentiments positifs en capturant le souvenir d’un bon moment et en impliquant notre créativité.

Photo-sketchnote Les Jardins de Sabatini

Renforcer les sentiments positifs en capturant le souvenir d’un bon moment et en impliquant notre créativité, tel est ce dont nous allons parler dans ce billet.

Hier je cherchais un endroit calme dans Madrid pour répondre à un appel téléphonique qui allait être long. Par un heureux hasard je me suis retrouvé dans un véritable havre de paix au coeur de la ville.

Un parc caché, derrière le Palais Royal, qui conserve un charme discret. On s’y sent bien, au calme, il y a peu de monde. Ce sont les Jardins de Sabatini, aménagés au cours des années 1930 sur le site des anciennes écuries royales et dont le nom rend hommage à un architecte italien qui travaillait au XVIII ème siècle pour le roi d’Espagne.

Aujourd’hui, nous avons tendance à prendre énormément de photos avec nos smartphones, autant de clichés qui vont se perdre dans la masse de photos accumulées dans notre appareil. Je vous propose de prendre le temps de reprendre une photo qui va sortir du lot.

Avec le photo-sketchnoting, il est possible de sketchnoter directement sur une photo pour y ajouter des dessins simples, des mots et des couleurs. Nous allons pourvoir enrichir la photo dans une démarche créative. Ici j’ai utilisé un iPad avec l’application Concepts App pour dessiner cette photo sketchnote.

Comme nous le recommandons dans notre ouvrage, il s’agit de développer progressivement un langage visuel et créatif . Celui-ci va nous servir à renforcer la mémoire des bons moments, des pépites de bien-être que nous avons eu la chance de vivre.

Sketchnote positive pour une affiche

Isabelle Pailleau nous offre un bel exemple de Positive Sketching avec une sketchnote à forte symbolique positive.

Isabelle Pailleau nous offre un bel exemple de Positive Sketching avec une sketchnote à forte symbolique positive. Il s’agit de présenter ici un spectacle musical pour enfants.

Voici son commentaire:

J’ai eu la chance que l’on me propose de réaliser l’affiche d’un spectacle musical pour les enfants intitulé « La Mélodie des Fées ». J’ai lu la pièce avec beaucoup de bonheur. Tout y est très positif et gai. La leçon de bonheur pour les enfants est légère et joyeuse.

J’ai donc eu envie de traduire la gaité, le bonheur et la légèreté en utilisant des couleurs printanières et des symboles positifs comme les coeurs, les étoiles, le colibri coloré.
Le panda amène de la douceur.
J’ai imaginé une dame nature souriante et coiffée de feuillage avec ses racines.
Je souhaitais une affiche facile à lire et agréable à regarder.


Longue route à la « Mélodie des Fées » !

Stefan Sagmeister: le bonheur par le Design

Ci-dessus une carte à bulles, réalisée après avoir visionné la conférence TED de Stefan Sagmeister. Elle aborde plusieurs points qui ont retenu notre attention.

Stefan Sagmeister est considéré comme l’un des designers actuels les plus marquants . Il a travaillé pour HBO, The Rolling Stones, le musée Guggenheim, Time Warner, David Byrne ou encore Lou Reed..

Le Design Thinking est une des principales sources du Positive Sketching , le Design Positif mais aussi les travaux de divers Designers.

Dans la vidéo consultable ici en bas de page, Sagmeister aborde la question du bonheur sous l’angle du Designer. Nous avons été notamment intéressés par son idée d’une échelle du bonheur comme le montre le dessin ci-dessous:

Qu’est-ce que la théorie du double codage ?

Lorsque nous produisons des visuels, nous avons tendance à toujours utiliser les mêmes symboles. Nous le faisons souvent par habitude mais aussi car ce sont les plus parlants pour nous ou pour le groupe auquel nous appartenons. Cependant, il faut être vigilant et les utiliser seulement s’ils sont cohérents avec le reste du propos. Ça tombe sous le sens, n’est-ce pas ?

Le double codage

La théorie cognitive du double codage expose un concept simple mais sur lequel il est important de se pencher : une image a un impact important, en ce qui concerne la mémorisation et la compréhension. Cependant, ceci est vrai seulement si elle est en rapport avec les termes utilisés et le propos développé. Ainsi en combinant images et mots de manière cohérente dans nos visuels, nous facilitons la mémorisation et la compréhension.

Les travaux du psychologue canadien Alan Paivio

Dans les années 60, le psychologue Allan Paivio met en évidence la théorie du double codage et démontre que les mots concrets ont plus de probabilité de susciter une image mentale que les mots abstraits.

Les individus se souviennent donc plus facilement des mots concrets (car ils les associent à des images). Ce sont des mots que nous pouvons attacher à des situations vécues.

Ceci amène Pavio à la conclusion suivante : les mots concrets ont été codés par un système verbal et un système pictural par notre cerveau quand les mots abstraits ont seulement été codés par le système verbal.

Les images vont ainsi servir à rendre les mots plus concrets par le lecteur.

Système verbal et système pictural

Dans ses travaux, Paivio parle de mots mais il en est de même pour les images ou dessins. Ils sont également traités et encodés exclusivement par le système verbal et pictural. 

Le double codage met donc en évidence que les images se retiennent plus facilement que les mots seuls. Bien entendu, les images doivent être en cohérence avec le propos ou les mots utilisés.

Le positive sketching appuie totalement cette théorie. Dans notre livre, vous découvrirez de nombreuses idées pour dessiner lors de vos prises de notes.

Le biomimétisme appliqué au positive sketching

Vous avez probablement déjà entendu parler du biomimétisme même sans le savoir. Les domaines de la recherche scientifique et de l’innovation l’utilisent depuis de nombreuses années. Bien avant eux, des génies comme Leonardo da Vinci le mettaient aussi en oeuvre. Le concept est simple : s’inspirer de la nature pour créer des solutions qui amélioreront notre vie quotidienne. Et cela peut bien entendu aussi s’appliquer au sketching.

Les bienfaits de la nature

En intégrant la nature dans nos productions visuelles, nous faisons du bien à notre mental. En effet, plusieurs études prouvent que la nature a des effets directs sur notre cerveau. Cela nous permet d’être plus productifs et créatifs. C’est tellement vrai que le monde du travail commence à se mettre sérieusement au design biophilique lorsqu’il s’agit de penser les bureaux de demain.

Intégrer la nature au positive sketching

Pas besoin de passer des heures à observer la nature pour réussir à l’inclure dans vos productions visuelles. Vous pouvez déjà commencer par quelques principes simples.

  1. Utiliser des formes que vous retrouvez dans la nature tel que l’angle d’or et les courbes
  2. S’appuyer sur des principes d’organisation spatiales que vous observez dans la nature comme la symétrie et les designs fractals

Quelques idées de dessins issus du biomimétisme

Voici quelques idées que nous pouvons tous réaliser facilement. Finie l’excuse  “Je ne sais pas dessiner” !

  1. La fleur

Votre cerveau a sûrement déjà associé le mot “fleur” à une marguerite mais vous pouvez très bien dessiner une tulipe ou une rose. Les fleurs sont parfaites si vous souhaitez faire passer un message d’épanouissement.

  1. La montagne

Elle permet de représenter le chemin à parcourir pour atteindre un objectif. 

  1. L’arbre

Il peut être utilisé pour représenter notre évolution, en passant par notre passé, nos projets, les personnes qui nous aident et les réussites.

Il existe bien entendu de nombreux éléments issus de la nature que vous pouvez utiliser pour enrichir votre langage visuel.

Image de l’arbre, utilisée pour introduire les ressources dans l’ouvrage Positive Sketching

Combiner les éléments

Vous pouvez également combiner plusieurs éléments ensemble pour donner plus de force à votre message.

  • La main avec un coeur illustre l’entraide.
  • Un personnage qui brandit une étoile peut faire penser à un leader
  • Le soleil accompagné d’une spirale donne l’idée d’énergie

Les combinaisons sont infinies mais une chose est sûre, intégrer la nature dans vos productions visuelles vous permettra de profiter de tous les bienfaits du biomimétisme.