Penser positif : effets sur le corps et le cerveau

Illustration by Icons 8

Bien entendu, penser positif n’agit pas comme un coup de baguette magique réparatrice sur votre corps et votre esprit. Cependant, il est vrai que voir les choses du bon côté et s’entraîner à penser de telle manière au quotidien permet d’obtenir des bénéfices indéniables.

Un bien-être psychologique accessible

Penser positif a un impact direct et profond sur notre état d’esprit, l’image que nous avons de nous-mêmes, nos relations avec les autres et notre créativité.

En apprenant à modifier peu à peu notre langage, en se focalisant sur le verre à moitié plein et en essayant quotidiennement de voir le beau là où il n’est pas évident de le voir, l’esprit devient forcément plus léger. Vous vous sentez mieux psychologiquement et votre capacité à être heureux est renforcée.

Le corps est le serviteur de l’esprit

En effet, le corps réponds aux messages envoyés par l’esprit. Nos pensées ont donc cette potentielle capacité de soulager nos maux physiques et d’améliorer notre condition quotidienne.

Une étude américaine de 2018 a démontré qu’un état de bien-être psychologique était excellent pour une bonne santé cardiaque. En effet, les personnes positives ont plus envie de bien s’alimenter, elles évitent donc la malbouffe. Elles sont aussi motivées à faire plus d’exercice, ce qui les libère d’un certain stress. Cette combinaison leur permet donc d’avoir une meilleure santé cardiaque que les personnes qui ne se trouvent pas dans un état de bien-être psychologique optimal.

Quels mécanismes concrets sur nos cerveaux ?

Lorsque vous pensez positivement, deux zones principales s’activent dans votre cerveau :

  1. Le cortex cingulaire antérieur rostral qui traduit votre pensée en émotion agréable
  2. L’amygdale qui ordonne à votre cerveau de passer en mode “détente”

Votre système nerveux parasympathique est ainsi stimulé et votre production de sérotonine augmente. Votre corps se détend, ses mécanismes réparateurs se mettent en action et vos défenses immunitaires sont consolidées.

Bien entendu, penser positif ne va pas vous guérir miraculeusement d’une maladie mais ça y contribue. Le positive sketching s’inscrit dans cette manière de pensée en reformulant de manière positive, en images et en mots, les idées et les informations que nous traitons.